L’association flamande de parents d’enfants en couveuse (VVOC) demande à la ministre Onkelinx de soutenir les prématurés à l’occasion de la Journée mondiale de la prématurité

Mercredi 14 novembre 2012 —

  • Le 17 novembre se tiendra la Journée mondiale de la prématurité
  • L’association flamande de parents d’enfants en couveuse (VVOC) a remis aujourd’hui une Déclaration d’engagement à la ministre Onkelinx
  • La Déclaration d’engagement contient des points d’action concrets aux niveaux politique et opérationnel en vue d’améliorer la prévention, le suivi et l’accompagnement des prématurés et de leurs parents

Bruxelles, le 14 novembre 2012 – Dans le cadre de la Journée mondiale de la prématurité organisée le 17 novembre, l’association flamande de parents d’enfants en couveuse (VVOC) frappe à la porte de la ministre Onkelinx pour lui demander de soutenir la Déclaration d’engagement.

Demande d’engagement

La Déclaration d’engagement est une initiative de la VVOC, l’association flamande de parents d’enfants en couveuse, soutenue par le Groupement belge de Néonatologie, une partie de la sphère politique et diverses associations. Regroupant une série de points d’action concrets à l’attention des décideurs régionaux et fédéraux et des hôpitaux, ce texte vise à soutenir les prématurés et leurs parents.

Au niveau politique, on demande concrètement une prévention plus efficace et une meilleure sensibilisation à la problématique de la prématurité, un enregistrement national sérieux de tous les enfants en couveuse, un accompagnement psychologique des familles et un suivi des enfants. En ce qui concerne les hôpitaux, la demande de soutien porte sur un droit de visite 24h/24 des parents et une implication des frères et sœurs dans les visites. Elle vise également à préserver l’intimité de la famille, la continuité des droits des parents, ainsi que des informations et un soutien pendant et après l’hospitalisation.

Naissance prématurée, un risque accru

Peu de gens ont conscience de l’impact d’une naissance prématurée sur l’enfant, mais aussi sur la famille et la société : « ils pensent que le problème est résolu dès l’instant où les prématurés quittent la couveuse. De nombreux enfants prématurés présentent un risque accru de connaître des problèmes de développement et de santé. C’est la raison pour laquelle la Journée mondiale de la prématurité, la sensibilisation et la prévention revêtent une si grande importance pour nous et pour tous les parents de prématurés », explique Yannic Verhaest de l’association flamande de parents d’enfants en couveuse (VVOC).

L’enregistrement national et le suivi pluridisciplinaire sont deux aspects essentiels pointés par la Déclaration d’engagement. « Pendant le séjour des prématurés à l’unité de soins intensifs néonatals, ils sont soignés de manière optimale, mais c’est le suivi ultérieur qui peut être sensiblement amélioré et structuré. De nombreux prématurés présentent un retard moteur ou des déficits intellectuels qui ne se manifestent que lors de l’entrée à l’école maternelle», regrette le Professeur Bart Van Overmeire, Président du Groupement belge de Néonatologie et chef du service de néonatologie à l’Hôpital Érasme de Bruxelles.

Une amélioration est possible

La Journée mondiale de la prématurité est également l’occasion de passer en revue ce qui a été accompli ces dernières années pour les enfants prématurés. En octobre 2010, les décideurs politiques Maya Detiège, Muriel Gerkens et Meyrem Almaci ont introduit une résolution reprenant une série de points d’action en faveur d’un suivi spécialisé et d’une meilleure protection des bébés prématurés. Celle-ci a été approuvée à l’unanimité à la Chambre des Représentants en avril 2012. En mars 2012, l’élargissement du remboursement du traitement préventif de la bronchiolite à VRS[1] a été approuvé pour les prématurés qui naissent entre la 32e et la 35e semaine de grossesse et qui courent le même risque que les plus grands prématurés. 

« Nous sommes ravis des progrès déjà enregistrés grâce au travail collectif que nous avons mené avec les ministres, les parlementaires, les médecins et surtout les parents. Nous espérons que les hôpitaux et les décideurs politiques régionaux et fédéraux feront grand cas des points d’action repris dans la Déclaration d’engagement. Nous nous battrons pour cela car, malgré tous les progrès médicaux, le nombre de prématurés augmente chaque année. Il importe que les prématurés et leurs parents bénéficient d’un accompagnement et d’un encadrement optimaux », déclarent Muriel Gerkens et Maya Detiège.

Activités organisées dans le cadre de la Journée mondiale de la prématurité – 17 novembre 2012 :

  • Dans la matinée se tiendra – à l’AZ Sint-Jan Brugge-Oostende AV, campus de Bruges – un symposium autour de la Journée mondiale de la prématurité. En même temps aura lieu la cérémonie inaugurale du tout nouveau service de néonatologie.
  • Dans l’après-midi, la VVOC organise une journée en famille au Circus Bruul de Geel. L’occasion pour les familles d’enfants en couveuse de faire connaissance et de vivre un agréable moment dans la plaine de jeux couverte, le bowling et le bus de stimulation multisensorielle (« snoezelbus »), le tout agrémenté de nombreuses animations.
  • Lors de cette journée particulière, les services de néonatologie mettent les bébés à l'honneur en leur faisant une chouette surprise.
  • Pour plus d'information à propos de ces activités : www.vvoc.be

Note pour la rédaction :

La Déclaration d’engagement se trouve en annexe.

La VVOC est disponible pour des interviews et des témoignages.



[1] Virus respiratoire syncytial.

 

Contactez-nous

Isabelle Verdeyen

Pride/TBWA

Yannic Verhaest

VVOC

Published with Prezly

A one-stop public relations toolkit